20h le 19 juillet 2016, étang de la Neuville ‘à Cergy Pontoise, dans le plus beau département du monde, le « 9 » « 5 ».

La température extérieure était encore de 31 °C (température normale pour la saison et pour le lieu). Pendant qu’une foule impressionnante sortait (je dirais qu’elle tentait de sortir) de la base de Cergy, un petit groupe, de plongeuses et de plongeurs, essayait quant à eux, de se frayer un passage pour accéder à la base. Ils étaient en quête d’une table et de bancs afin de fêter dignement l’anniversaire de Thierry. En tête de ce groupe Jean-Luc et Bruno, talonnés de prés par Cathy, Thierry, Eric, Didier et Pascal sans oublier les deux sirènes qui les accompagnaient.

Au bout de 45 mn d’efforts intensifs, ils n’avaient toujours pas atteint l’entrée de la base. Avançant à contre courant dans cette marée humaine, ne ménageant pas leurs efforts. Vaillant, comme seul peuvent l’être des prépas niveau 4. Jouant des coudes et du klaxon pour enfin se retrouver devant cette étendue d’eau (je vous rappelle qu’ils cherchaient une table et un banc au départ !!). Il est vrai, qu’un plongeur (terme générique regroupant les plongeuses et les plongeurs) a toujours du mal à choisir entre une table (sauf si elle immergeable) et l’eau (à condition de pouvoir la désinfecter avec un alcool quelconque). Donc, nos vaillants plongeurs se retrouvent devant le ponton. Et là, ils vont devoir choisir :

  • soit faire demi-tour et rechercher une table (non immergeable) et un banc,
  • soit s’équiper et aller barboter en attendant qu’une table se libère.

Cruel dilemme …… pour nos plongeurs.

D’un commun accord et sans avoir à se consulter (mais avec l’accord du grand chef à plumes Jean-Luc et du petit chef à plumes Bruno – ou c’est l’inverse ?), ils décident, dans un premier temps, de gouter aux bienfaits de l’aquagym, avant de pouvoir fêter dignement l’anniversaire de Thierry.

Ne vous étonnez pas, un plongeur du CoDep95 ne sort jamais sans son matériel et son équipement – même sur une moto.

Malgré tout, certains (que je ne nommerai pas – mais qui se reconnaitront sur les photos) ne pouvant venir avec leur femme ont préféré attacher une gueuse au cou du mannequin. D’autres, ne voulant faire aucun mal ni à leur femme, ni au mannequin, ont préféré faire un nœud de « merde » pour que les plombs restent au fond.

Evidemment, il faisait nuit lorsqu’ils sont enfin sortis de l’eau. C’est ça un plongeur du « 9 » « 5 » (le plus beau département du monde).

 

Voici quelques images de cette soirée.

Album-N4-2016
Album-N4-2016
Detail Download
Album-N4-2016
Album-N4-2016
Detail Download
Album-N4-2016
Album-N4-2016
Detail Download
Album-N4-2016
Album-N4-2016
Detail Download
Album-N4-2016
Album-N4-2016
Detail Download
Album-N4-2016
Album-N4-2016
Detail Download
Album-N4-2016
Album-N4-2016
Detail Download
Album-N4-2016
Album-N4-2016
Detail Download
Album-N4-2016
Album-N4-2016
Detail Download
Album-N4-2016
Album-N4-2016
Detail Download
Album-N4-2016
Album-N4-2016
Detail Download
Album-N4-2016
Album-N4-2016
Detail Download
Album-N4-2016
Album-N4-2016
Detail Download
Album-N4-2016
Album-N4-2016
Detail Download
Album-N4-2016
Album-N4-2016
Detail Download
Album-N4-2016
Album-N4-2016
Detail Download
Album-N4-2016
Album-N4-2016
Detail Download
Album-N4-2016
Album-N4-2016
Detail Download
Album-N4-2016
Album-N4-2016
Detail Download
Album-N4-2016
Album-N4-2016
Detail Download
 
 
Powered by Phoca Gallery